La distanciation sociale n’est pas une distanciation spirituelle

Pendant ce temps de confinement l’Eglise, c’est à dire le Corps du Christ formé par les baptisés, n’arrête pas de prier. La distanciation sociale n’est pas une distanciation spirituelle avec notre Seigneur. Il est vrai que pour l’instant nous ne pouvons pas nous réunir pour célébrer les sacrements dans nos églises mais nous pouvons adorer notre Seigneur en esprit et vérité. L’évangile de Saint Jean nous aide dans ce sens dans le récit connu comme « La rencontre de Jésus avec la Samaritaine » : « Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. » Jn 4, 20-24.