Homélie de l’Abbé Mario Rosas pour le 5ème dimanche de Pâques, 10 mai 2020

Puisque nous croyons au Christ, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle.

Extrait de la prière d’ouverture de la messe du 5ème dimanche de Pâques

10 mai 2020

5ème Dimanche de Pâques

Chers frères et sœurs,

Le passage de l’évangile de ce dimanche, chez saint Jean, se situe dans un contexte très large allant du chapitre 13 au chapitre 17. En commençant par le dernier repas et le lavement des pieds (13,1-30) et se concluant par le long entretien de Jésus avec ses disciples (13,31-17,26). Après quoi, le lecteur du quatrième évangile découvrira que Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s’avancera librement et souverainement vers sa Passion. Ce contexte est très important à retenir car il peut nous aider à comprendre le sens des premières paroles que Jésus adressa à ses disciples dans le passage qui nous concerne ce dimanche : « Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi ». (Jn 14,1).

Le départ de Jésus vers son Père et la perspective de l’hostilité grandissante de la part des autorités juives font naître dans le cœur de disciples une profonde angoisse qui risque de les faire tomber dans le désespoir. Nous pouvons comprendre alors toute la portée de la parole de Jésus : « vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi ». Jésus va placer leur espérance en faisant appel à leur foi en Dieu. L’espérance ne peut s’appuyer que sur la foi en Dieu car elle est la confiance fondée sur Lui.

C’est ici que se situe toute la nouveauté de notre foi. Jésus ne dirige pas la foi de ses disciples vers Dieu son Père uniquement mais aussi vers Lui-même : « vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi ». Si Jésus l’oriente aussi vers lui, c’est parce qu’il est le chemin, la vérité et la vie. Car Lui seul peut nous conduire vers le Père ; Lui seul peut donner le vrai sens à notre existence ; Lui seul est la source de la vie. Il est dans le Père et le Père est en Lui (Jn 14,11). C’est l’unité profonde entre Lui et son Père. Ils ne font qu’Un. « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » (Jn 14,6-7)

Nous sommes invités à participer à cette vie divine, vécue dans l’union d’amour entre le Père et le Fils. C’est l’invitation à vivre en tant que disciples du Christ dans la vie de l’Église et dans le monde. Mais cette union ecclésiale a toujours traversé des difficultés et même des échecs au cours de l’histoire. La première lecture d’aujourd’hui, tirée du livre des Actes des Apôtres, parle des tensions, dues aux différences linguistiques et culturelles, déjà présentes dans l’Église primitive (Ac 6,1). En même temps, cela montre la puissance de la Parole de Dieu, proclamée avec autorité par les Apôtres et reçue dans la foi, pour créer une unité qui va au-delà des conflits : « La parole de Dieu était féconde ». (Ac 6,7). Ici nous est rappelé une vérité fondamentale : l’unité de l’Église n’a pas d’autre base que la Parole de Dieu, faite chair en Jésus Christ notre Seigneur, le Fils de Dieu.

La Parole de Dieu nous aide à vivre en union, malgré les divisions qui sont le fruit des limites et des faiblesses humaines. Cette union est aussi mise en lumière dans la deuxième lecture, extraite de la première épître de l’apôtre Saint Pierre, à travers cette belle image de l’Église comme construction de la demeure spirituelle dont nous sommes des pierres vivantes (1 P 2,4-9). Cette construction a comme pierre angulaire, une pierre précieuse et pourtant rejetée, le Christ notre Seigneur. Saint Pierre nous invite à mettre notre foi en cette pierre angulaire pour ne pas connaître la honte, la confusion, le bouleversement. N’est-ce pas là l’invitation que Jésus adressa à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi » ?

Bonne fête à toutes les mamans !

Abbé Mario Rosas

Responsable de l’Unité Pastorale Bruxelles Centre

Homélie du 5ème dimanche de Pâques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *