Confrérie Saint-Yves

Statue St Yves

Le Saint
Saint Yves vécut au XIIIème siècle. Il fut un éminent avocat, magistrat et prêtre breton. Il consacra toute sa vie au service des pauvres, leur offrant le gîte et le couvert dans son manoir et plaidant leur cause gratuitement, avec un sens aigu de la justice.
Sa foi et sa charité étaient tellement rayonnantes que le peuple, reconnaissant, demanda sa canonisation dès sa mort.

La confrérie
La Confrérie judiciaire de Saint-Yves regroupe des chrétiens catholiques qui travaillent dans le monde de la justice à Bruxelles, essentiellement des avocats et des magistrats.
Elle a vu le jour pendant la première guerre mondiale et a son siège en la paroisse Notre-Dame des Victoires au Sablon. Son aumônier est le Curé de cette paroisse, actuellement Monsieur l’Abbé Jean-Luc Blanpain.
Bien que nettement moins importante en nombre de membre qu’auparavant, la Confrérie continue encore aujourd’hui à assurer une présence chrétienne, affichée ouvertement dans le milieu judiciaire, par le rassemblement d’hommes et de femmes pour qui la vie spirituelle revêt une importance particulière dans la vie socio-professionnelle et pour qui honorer Saint Yves, patron des avocats et des gens de loi, conserve tout son sens, dans la perpétuation d’une belle tradition.

Aujourd’hui
La Confrérie de Saint-Yves – Bruxelles se réunit à de grandes occasions pour célébrer plusieurs Eucharisties dans l’année judiciaire :
la messe du Saint-Esprit, en septembre, à l’occasion de la rentrée judiciaire,
la messe des défunts, en novembre, à la mémoire des membres de la famille judiciaire décédés pendant l’année écoulée,
la messe du Mercredi des Cendres, par laquelle ses membres marquent leur entrée en Carême,
la messe de la fête de Saint Yves, aux alentours du 19 mai, suivie d’un buffet froid festif, rencontre fraternelle toujours fort appréciée par ses participants.
Une équipe de coordination à la tête de laquelle se trouve un(e) président(e) se réunit plusieurs fois par an pour organiser les activités et continuer à divulguer l’esprit qui anime la Confrérie.