Inscriptions aux messes

Pour assister aux offices de la semaine et/ou du dimanche, il est nécessaire de vous y inscrire. Veillez contacter une des personnes responsables, soit par téléphone, soit par mail.

ND au Sablon, Saint Nicolas et ND du Finistère :

Abbé Mario Rosas (inscriptions du mardi au vendredi et de préférence par mail ou par sms) 0474 97 17 82 ; mariotto_007(at)hotmail.com

ND Immaculée :

Assistante paroissiale Marie-Thérèse Daniels

0473 25 21 30 ; zelle646(at)hotmail.com

Saint Roch :

Père Célestin Ikakala Bonyanga

0466 483 013 ; celestinbonyanga(at)gmail.com

 

Eucharisties dominicales

Saint Nicolas (rue au Beurre) : samedi et dimanche à 17h.

ND au Sablon (rue des Sablons) : samedi à 18h, dimanche à 12h et à 18h.

ND Immaculée (place du Jeu de Balle) : dimanche à 10h.

ND du Finistère (rue Neuve) : dimanche à 11h.

Saint Roch (chaussée d’Anvers) : dimanche à 11h.

Eucharisties en semaine

ND Immaculée : du lundi au vendredi à 8h.

ND du Finistère : du lundi au samedi à 12h10.

Saint Nicolas : du lundi au vendredi à 17h.

ND au Sablon : du lundi au vendredi à 18h.

Présence d’un prêtre et confessions

ND du Finistère : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le samedi de 10h à 12h et de 14h à 16h30.

Saint Nicolas : du lundi au samedi de 15h à 16h45.

ND au Sablon : du lundi au vendredi de 17h à 17h45. Samedi et dimanche de 16h30 à 17h45.

Adorations eucharistiques

Saint Nicolas : jeudi de 17h30 à 18h.

ND au Sablon : jeudi de 18h30 à 19h et dimanche de 16h30 à 17h30.

Offices de la Semaine Sainte et Pâques dans les églises de l’Unité Pastorale Bruxelles Centre

Le Dimanche des Rameaux, le 27 et le 28 mars, les célébrations auront lieu aux mêmes heures que les autres dimanches.

Église Jeudi Saint

1er avril

Vendredi Saint

2 avril

Veillée Pascale

Samedi 3 avril

ND au Sablon 18h 15h ┼

18h

19h
ND Immaculée 19h 15h ┼

19h

19h
ND au Finistère 18h 15h ┼

18h

18h
Saint Nicolas 17h 15h ┼

17h

18h
Saint Roch 18h 15h ┼

18h

18h

Les messes du Dimanche de Pâques, le 4 avril, seront célébrées aux mêmes horaires que les autres dimanches.

Le lundi de Pâques les célébrations eucharistiques auront lieu aux mêmes heures qu’en semaine.

Pour vous inscrire aux offices, veillez contacter une personne responsable, soit par téléphone, soit par mail : 

ND au Sablon, Saint Nicolas et ND du Finistère, abbé Mario Rosas (inscriptions uniquement du mardi au vendredi et de préférence par mail ou sms ) : 0474 97 17 82 ; mariotto_007(at)hotmail.com

ND Immaculée, assistante paroissiale Marie-Thérèse Daniels : 0473 25 21 30 zelle646(at)hotmail.com

Saint Roch, père Célestin Ikakala Bonyanga : 0466 483 013 celestinbonyanga(at)gmail.com

Saintes Fêtes de Pâques !

Reprise des messes dans les églises de l’Unité Pastorale Bruxelles Centre

Chères amies, chers amis,

Reprise des messes dominicales et en semaine à partir de ce samedi 27 mars

Vu le nombre trop limité de personnes autorisées à assister aux offices (15), il est nécessaire de s’inscrire si vous désirez y participer.

Pour vous inscrire aux offices, veillez contacter une personne responsable, soit par téléphone, soit par mail : 

ND au Sablon, Saint Nicolas et ND du Finistère, abbé Mario Rosas (inscriptions uniquement du mardi au vendredi et de préférence par mail ou sms ) : 0474 97 17 82 ; mariotto_007(at)hotmail.com

ND Immaculée, assistante paroissiale Marie-Thérèse Daniels : 0473 25 21 30 zelle646(at)hotmail.com

Saint Roch, père Célestin Ikakala Bonyanga : 0466 483 013 celestinbonyanga(at)gmail.com

Eucharisties dominicales :

Saint Nicolas (rue au Beurre) : samedi et dimanche à 17h.

ND au Sablon (rue des Sablons) : samedi à 18h, dimanche à 12h et à 18h.

ND Immaculée (place du Jeu de Balle) : dimanche à 10h.

ND du Finistère (rue Neuve) : dimanche à 11h.

Saint Roch (chaussée d’Anvers) : dimanche à 11h.

Eucharisties en semaine :

ND Immaculée : du lundi au vendredi à 8h.

ND du Finistère : du lundi au samedi à 12h10.

Saint Nicolas : du lundi au vendredi à 17h.

ND au Sablon : du lundi au vendredi à 18h.

Homélie du dimanche 21 mars 2020

Frères et sœurs,

Nous voici parvenus à la dernière ligne droite de ce carême et l’Evangile de ce dimanche annonce déjà ce qui nous sera donné de vivre pendant la célébration de la Passion du Seigneur dimanche prochain. Oui, déjà ce matin le Seigneur Jésus nous parle de cette heure, de ce Don jusqu’à l’extrême de Don, de ce qu’il vivra dans sa chair tout au long de sa Passion et que nous essaierons de vivre avec Lui.

Les textes de la liturgie sont pleins de références au pardon de Dieu pour nous : «Je pardonnerai leurs fautes  et ne me rappellerai plus de leurs péchés …» (1re lecture : Jér 31, 34) «Aies pitié de moi, ô mon Dieu. Selon ta grande miséricorde, efface tous mes péchés» (Ps 50) «Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes» (évangile)

Le carême nous est présenté comme un temps de réconciliation avec Dieu et avec les autres. Pendant les deux dernières semaines de cette période de préparation à Pâques, profitons des célébrations pénitentielles qui sont offertes dans les différentes paroisses de notre diocèse.

Dieu veut renouveler son alliance avec nous. Nous sommes tous des pécheurs, un peu comme les pharisiens devant la femme adultère. Nous accusons facilement les autres mais lorsque le Christ nous invite à lancer la première pierre si nous sommes sans péché, nous nous éloignons la tête basse, en commençant par les plus vieux, sachant très bien que nous sommes aussi pécheurs que cette pauvre femme. C’est là notre condition humaine.

Comme le roi David dans le psaume d’aujourd’hui, nous reconnaissons nos tors : «efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense».

Non seulement Dieu pardonne, mais il oublie, il ne se souvient plus. Comme l’affirme le très beau psaume 130 : «Si tu te souviens des fautes, o mon Dieu, qui subsistera. Mais en toi est le pardon…»

Chacune de nos célébrations eucharistiques est pleine de références à la grande miséricorde de Dieu : Au début de l’eucharistie, nous reconnaissons notre péché, condition nécessaire pour entrer dans l’esprit de célébration, et demandons au Seigneur de nous pardonner : «Seigneur, prend pitié». Au Notre Père nous prions Dieu de «nous pardonner nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui ont péché contre nous», une proposition sérieuse qui nous oblige à imiter Dieu dans sa miséricorde. Immédiatement avant l’échange de paix, le célébrant demande au Seigneur : «ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église». Et c’est une Église pécheresse qui chante : «Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous». Le célébrant demande au Seigneur «que cette communion à son corps et à son sang n’entraîne pour nous ni jugement ni condamnation».

La reconnaissance de notre péché n’est donc pas un obstacle à la présence de Dieu parmi nous. Elle est la condition d’une nouvelle relation avec lui. Pendant la prière de consécration, le Christ proclame : «ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés.»

La croix nous rappelle que nous sommes les fils et les filles de Dieu. Il est notre Père et il est toujours prêt à nous pardonner et à offrir sa vie pour nous. Il veut que nous ayons la vie en abondance.

La beauté du sacrement de réconciliation, c’est qu’il nous offre toujours l’occasion de renouveler notre alliance avec le Seigneur. La vieille expression «faire ses Pâques» voulait dire justement qu’au moins une fois dans l’année le chrétien en profitait pour rafraichir et embellir sa relation avec Dieu.

Profitons des derniers jours du carême pour nous réconcilier et pour nous préparer à la grande fête de Pâques, en nous rappelant les paroles d’Ézéchiel : «Je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’enlèverai votre coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai en vous mon propre Esprit, je vous ferai marcher selon mes lois, garder et pratiquer mes coutumes» (Ézéchiel 36, 26-27).

En ce dimanche nous pouvons faire nôtre ce conseil du pape François : « Espérer avec Jésus, c’est apprendre à voir dès maintenant la plante dans la graine, Pâques dans la Croix, la Vie dans la mort ».

Le grain de blé, l’heure est venue qu’il meurt: s’il ne meurt pas, le grain demeure seul; Le grain de blé, l’heure est venue qu’il meure: s’il meurt, le grain demain portera fruit. Seigneur Jésus, Ta mort est un baptême: Des flots de vie jaillissent de ta croix;
Seigneur Jésus, Ta mort est un baptême : Et ton Esprit nous transfigure en toi.

Gloire et louange à Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles. Amen.

Abbé Willy Mirindi Banganga

Coresponsable de l’Unité Pastorale Bruxelles Centre

Homélie du dimanche 14 mars 2021

14 mars 2021

4ème dimanche du temps de Carême

Chères amies,

Chers amis,

« De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. » (Jn 3, 14-15).

Moïse, dans l’épisode du serpent du bronze au désert, voulait conduire le peuple Hébreux vers un acte de foi vers le vrai Dieu. Le quatrième évangéliste veut, à son tour, nous mener vers la foi, la foi de notre baptême qui donne la vie éternelle. Le peuple hébreu devait lever les yeux avec foi vers son Dieu libérateur pour être guéri de morsures des serpents venimeux. Un acte qui pourrait nous sembler étrange ou même magique. Maintenant, nous sommes invités à lever nos yeux avec foi vers le Fils de l’homme en croix pour obtenir la vie éternelle.

Lever les yeux signifie croire en Lui. C’est reconnaître l’amour de Dieu manifesté en son Fils crucifié. Dans ce sens, la foi est toujours une réponse libre à l’appel de Dieu. Nous pouvons toujours dire non à Dieu. Cela reviendrait à fermer les yeux pour ne pas voir la lumière : « la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière ». (Jn 3, 13).

Jésus montre la puissance de l’amour de Dieu à travers la faiblesse de la crucifixion ! Regardons aujourd’hui cet amour manifesté, à nous, à travers le scandale de la Croix. Que les ténèbres de notre incrédulité ne voilent pas cet amour ; l’amour divin devenu si fragile sur la Croix pour que nous le recevions. Ainsi, la vie éternelle est déjà donnée en germe à travers la foi.

Bon dimanche !

Abbé Mario Rosas

Responsable de l’Unité Pastorale Bruxelles Centre

Groupe de partage de la parole de Dieu

Le groupe de partage de la Parole de Dieu de notre Unité Pastorale se réunit chaque dernier vendredi du mois à l’église Saint Nicolas. Rendez-vous donc ce vendredi 30 avril  à 17h en l’église même.

Le sujet de notre échange et notre méditation portera sur les textes de la messe du 5ème  dimanche de Pâques : Ac 9, 26-31 ; 1 Jn 3, 18-24 ; J 15, 1-8.

Il est nécessaire de s’inscrire à l’avance car le nombre des participants est limité à 15 personnes.

Informations et inscriptions  : Abbé Mario Rosas – 0474 97 17 82-mariotto_007(at)hotmail.com